• Belly Button

Témoignage "Send In the Clowns "

#sendintheclowns à la suite de la parade déconfinée des 1er et 2 mai !


Parce que je suis clown.e j'ai pas peur de mes émotions je les laisse déborder . je ne fais pas de la politique , je suis politique . je pleure et je ris en même temps je ne sers a rien mais quelle tristesse quand je ne suis pas la . je porte mon nez comme une révolte , mon maquillage comme manifeste , ma valise lourde des gags et des galères , maladroite est ma nature , mes habits trop grands trop petits , je me suis trompé·e de pointure , pourtant je suis là , je me suis pas trompé·e de planète , je ne suis pas un enfant, même pas enfantin ne vous trompez pas , car dans un élan de clarté je peux vous péter la gueule , c'est mon métier que d'en mettre et d'en prendre des baffes , le coup de pied au cul je maîtrise , la tarte à la crème ma spécialité . le tapis je me le prends au quotidien et je me relève en éclatant de rire .

je ne choisis jamais le chemin le plus simple mais j'y arrive quand même .

parce que je suis clown.e . je préfère chanter a la lune avec mon chien et mes comparses , jouer de la musique même si je ne connais aucun instrument, chanter faux mais tellement fort que tout l'univers m'ecouterait et chanterait avec moi . je peux te regarder droit dans les yeux nez a nez sans douter sans hésiter, parce que je suis clown.e. j'irais paré de mon plus beau costume et tour à tour dans le Sénat, l'Assemblée Nationale , à l'Elysée au CAC40 , Matignon , la BCE, au Vatican , et d'un coup louper la chaise , m'asseoir sur un coussin péteur, dévaler l'escalier sur la tête , faire un tour de monocycle sur les cravates , trampoline sur les soutanes , saltos dans l'hémicycle , gifles , claques , paf doigts dans les yeux , une fleur qui gicle de l'eau , les marteaux en mousse volent dans les airs , des canons à confettis , du gaz hilarant dans les conduits d’air, tout le monde rit, et rit et rit,et riz et des pâtes oui mais des panzani , on rit et ils ne peuvent pas s'arrêter de rire le fou rire se généralise , s'aggrave , on rit on rit on rit tellement que les spasmes sont trop forts , certains se pissent dessus dans leurs costumes à treize mille balles , ils sont morts de rire . vraiment morts , tous morts de rire mais pour de vrai , morts kaput. et dans la rue les gens applaudiraient en regardant passer les clown.e.s, et diraient merci, merci , bravooo . et enfin , l'ordre sans le pouvoir, on s'organise on partage , on porte le nez dans le transports collectifs , on est libres , on ne chante plus le temps des cerises , on chante le temps des nez rouges , se déplacer sur les mains , en licorne , en nuage volant non polluant, la terre en landeau protégée par les clown.e.s. on applaudit et on espère un monde d'après , qui n'est que le monde de maintenant.

maquille toi , désobéi , pleure , ris , sème , même la pagaille , nezrouge toi , rêvevolutione toi


Edilio Moreno (Panzer) Belly Button

photo Benoit Sanchez-Mateo Photographies